vendredi 3 janvier 2020

Entrons dans l'année 2020 en riant aux larmes


Je vous souhaite beaucoup de rires libérateurs, ça n'empêche pas les embrouilles qui risquent de nous rendre moroses surtout avec la bande de barjots qui mènent le monde, mais ça vous permettra de reprendre un peu votre souffle entre chaque averse.

3 commentaires:

patrick.verroust a dit…

Merci pour vos vœux qui ont le méritent de pouvoir être mis en pratique !
Le rire est, peut-être le propre de l’homme selon Rabelais que je me plais à rappeler mais , au sens figuré,il n’est pas , toujours propre. Il peut être grinçant, cruel, cynique, blessant., machiavélique..Il peut même être tuant. Des crises d’épilepsie gélastique ont causé des morts de rire. Cela a provoqué hilarité chez quelques proches mais il n’est pas sur que le défunt eut trouvé cette drôle de mort , drôle…
Nous avions espéré changer la vie avec le mythe errant du « poing et la rose » maintenant c’est l’embrouille, la lutte individuelle pour une pataugeuse dans des avenirs incertains , c’est l’époque du morose au poing ! Mais, à choisir, il vaut mieux être atteint d’un éclat de rire plutôt que d’un éclat d’obus même si c’est un rire à deux balles...Nous pouvons , tout de même, souhaiter une bonne année en espérant n’avoir pas à souhaiter une bonne armée….Je m’efforce à rester vert sans l’objectif de devenir un vert galant. Je fais de l’humour mais pas la guerre.. Pour moi, cette année est désespérante, 2000 vins , je n’arriverai jamais au bout , c’est pourquoi je réfutais les récents vœux de bonne fin d’année 2019 , des souhaits de bonne fin me suffisaient….De toute façon, j’ai décidé de ne pas mourir de mon vivant , je plongerai, en temps opportun, dans le Styx pour aller me fondre dans l’enfer du décor….
J’ai manié un style qui ne devrait pas entraîner d’infarctus du bulbe rachidien . Al’instar de Mérimée, soyez prospère….

Tania a dit…

Excellente suggestion ! Une "opinion" parue dans La Libre Belgique aujourd'hui va dans le même sens en souhaitant une année "hilarique" !

la bacchante a dit…

Une année en rires, je prends ! Bonne année Zoé !