vendredi 25 janvier 2013

Venise, le génie dans tous ses états


Venise ce n'est pas seulement un labyrinthe de canaux et de ruelles où on se perd forcément (enfin moi en tout cas), c'est surtout un lieu où on  rencontre le génie de ces fabuleux artistes italiens qui ont si puissamment influencé la pensée et la culture occidentale.
Parmi eux Léonard de Vinci. L'exposition proposée à la Chiesa Di San Barnaba, rassemble un ensemble de maquettes réalisées à partir des schémas que Léonardo a déposé en nombre invraisemblable dans les reliques de l'humanité.
Engrenages, rouages, voilures et ailes diverses, machines de guerre, on le sait, l'homme ne manquait pas d'imagination   

Ceci par exemple est un ancêtre du char avec chenilles incorporées




 Ou bien encore cette machine à décapiter

Heureusement il y a des inventions plus paisibles comme ces prototypes d'ailes




Ou mieux, cet astucieux  système de miroirs pour saisir le modèle du peintre sous ses diverses facettes.

Venise c'est aussi des masques partout, dans toutes les vitrines.
.

C'est au musée de la Musique, une exposition Vivaldi et les instruments datant de l'époque du prestigieux compositeur, ambiance baignée de la célèbre orchestration de violons.


C'est l'Académia, où on ne sait plus où donner du regard tant les merveilles se succèdent, avec un effet de saturation induit par la richesse même des peintures et l'exubérance de la vie -et de la mort- saisies sous le pinceau de ces peintres (beaucoup de vierges à l'enfant).


  
Titien

Je suis restée assez longtemps devant "Le fléau des serpents" une très grande toile de Tiepolo dont on voit les rayures infligées par l'usure et c'est ce qui en fait la beauté. Certaines toiles sont tellement restaurées qu'elles prennent l'air artificiel des vieilles américaines botoxées (oui, j'exagère).

Venise, c'est aussi la Scuola Grande Di San Rocco, occupée presque uniquement par Tintoret,. L'une des somptueuses sculptures sur bois de Pianta le Jeune qui ornent la partie basse des murs de l'immense salle du Chapitre est censée représenter le peintre. Là aussi profusion de formes enchevêtrées.


La crucifixion (5 mètres de haut, 12 mètres de large) est  une extraordinaire composition où se mélent à la fois les figures de la passion du christ et tout un peuple indifférent, occupé à vivre.
Je suis frappée par la puissance des chevaux dans beaucoup des peintures de Le Tintoret (comme d'autres peintres vénitiens, Véronèse notamment) et la force de leur regard comme ici dans ce détail.


A l'étage se trouvait le "trésor" de la Scuola. J'ai osé faire une photo des céramiques, mais pas pu saisir la collection d'objets d'orfèvrerie, d'une très grande délicatesse, une gardienne pétrie d'ennui y veillait. 


 Un dernier éclair de génie avant de vous laisser aller à vos occupations 

Et un tout dernier, car c'est aussi un des grands savoir-faire italiens : la bonne chère.

http://3.bp.blogspot.com/-5ggI5kHM2fc/UPfII_3ibkI/AAAAAAAACj8/ZLGvKEqb9nU/s1600/DSCN1088.JPG

Photos ZL.  Venise janvier 2013 (sauf peintures Titien, Tiépolo, Tintoret)

Nota bene : une pensée pour Florence Cassez qui retrouve le droit de vivre en liberté et une autre pour Aminata Traore qui doit terriblement souffrir de ce que son malheureux pays subit actuellement.

25 commentaires:

MakesmewonderHum a dit…

Et les chats? Nous en avions compté et flatté environ je crois 5,535,98zé1. Ma tendre me fait remarquer que nous n'avons pas les mêmes priorités, elle aurait commencé par ces lieux de bonne chère, question de se mettre Venise en bouche...Que faire de ces vieilles inventions maintenant que Leonardo Da Vinci a été remplacé par Leonardo Di...Caprio. Deo volente.

MakesmewonderHum a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
JEA a dit…

des maquettes (en bois) avec explications les replaçant dans leur contexte historique, sont en vente (notamment aux musées de France) pour les grands enfants et les ados...
voilà qui change des engins de mort de la dernière guerre mondiale ou des futures guerres des étoiles

la bacchante a dit…

Titien et son viol de Lucrèce: il avait même dû en imaginer une autre version parce que celle-là était un peu restée au travers de la gorge des ecclésiastes...

La Feuille a dit…

Je confirme que l'expo sur Léonard de Vinci est vraiment bien faite et intéressante. Nous l'avons vue à Rome en Janvier dernier et nous n'avons pas été déçus.

Vinosse a dit…

Comprends pas qu'on fasse des répliques en bois des trucs de Leonard devint Scie...

(verrouste, cactusse, au secours !!!)

patrick.verroust a dit…

L'affaire Cassez me gonfle....Je suis satisfait de sa libération mais de là à en faire une héroïne , c'est vraiment vraiment distiller l'opium du peuple, il y en a plus "qu'assez". Elle n'a rien d'extraordinaire, ce n'est pas une oie blanche, elle fut instrumentaliser par la justice mexicaine et la politique, elle l'est maintenant pat les médias..Je coupe la chaine.

Zoë Lucider a dit…

@MMWH, pour moi ces maquettes me font penser à Jules Verne = comment l'imagination peut préfigurer un monde futur. Votre tendre est donc gourmande ?
@JEA, la machine à décapiter était tout de même assez redoutable
@la bacchante, ma fibre féministe a choisi cette version que je trouve inouïe. Elle a d'ailleurs souvent été utilisée pour illustrer le viol.
@la Feuille, merci de cette appréciation. La beauté même des objets en bois se suffit à elle-même.
@Vinosse, si tu vois les dessins et schémas à côté des réalisations, tu comprend qu'on ait eu envie de les réaliser. M'enfin, je dis ça, je dis rien n'est-ce pas ?
@PV, je distingue la foire médiatique de la réalité d'une personne qui retrouve la liberté. C'est énorme -pour elle, 7ans d'enfermement !- mais il est vrai qu'il y a des milliers de pauvres bougres emprisonnés sous de faux prétextes et dont on ne dit rien.

Tania a dit…

"Aucun coin de la terre n'a donné lieu, plus que Venise, à cette conspiration de l'enthousiasme." (Maupassant)

Zoë Lucider a dit…

@Tania, conspiration, inspiration, respiration, du souffle en tout cas.

Depluloin a dit…

"Depluloin, le génie dans tous ses états". Vous me faites rougir, Zoë, mais enfin il est vrai que j'ai inventé un certain nombre de ces machine, dont je ne suis pas peu fier. Ce Leonardo di Caprio est un goujat. D'ailleurs un procès est en cours.

(Superbe billet. Merci.)

MakesmewonderHum a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
MakesmewonderHum a dit…

Nous avions reproduit la machine volante pour l'Expo De Vinci au Musée des Beaux Arts de Montréal et la sculpture a été déménagée dans le hall principal de l'Aéroport Mirabel, près de Montréal. On s'était pas mal amusé a interpréter ces esquisses pour ensuite les réaliser le plus fidèlement en 3 dimensions.

Cactus , ciné-chineur a dit…

Commentaire non supprimé

Ce commentaire n'a pas a été supprimé par l'auteur !

madame de Keravel a dit…

un peuple infifférent ? ;-)

<3 Leonardo
<3 il prete rosso

Zoë Lucider a dit…

@ Depluloin, cher ami, pardonnez moi- d'avoir si mal maquillé votre véritable identité que votre légendaire modestie en souffrît.
@MMWH, mais qui n'a pas un jour joué à Léonardo!
@Cactus, merci pour la non suppression de ce commentaire
@Mâme K, tu serais pas prof de français toi, par hasard ? Bon merci pour la coquille. le reste, pas compris :-)

Dominique Hasselmann a dit…

Belles visites...
Masques : c'est à Venise que Stanley Kubrick s'est fourni pour "Eyes Wide Shut" (une des boutiques l'indique sur sa vitrine).

Cela me fait penser qu'il y a une expo Leonard de Vinci en ce moment à la Cité des sciences de La Villette : je me demande si ce sont des copies des maquettes que tu as déjà vues là-bas !

Zoë Lucider a dit…

@DH, il semblerait que les maquettes de Léonard voyagent beaucoup ou sont multiples puisque ces objets ont été réalisées selon les plans dont sont exposés les fac-similés.

Dominique Autrou a dit…

(et à propos de Venise, si j'ose, c'était l'Etat dans tout son génie)

les cafards a dit…

abosulument splendide ! Merci

Cactus , ciné-chineur a dit…

every body must get stoned , qu'il chantait ! et les body building ?

Nomade a dit…

Quelle chance de pouvoir prendre ces photos sans le refus apparent des gardiens..

Cactus , ciné-chineur a dit…

à Lyon et Paris dernièrement je fus choqué ( je vieillis ) de voir tous ces gens qui ne voyaient les expos qu'à travers le tout petit bout de leurs appareils pourtant ni génitaux nie génies tôt sans que quiconque n'intervienne : c'est du vol , presque du viol du défunt artiste ! pour Zoë c'est différent : elle avait laissé sa gondole à Denise !!! l'instant saisi par nos z'oeils est le seul , le vrai , le réel vécu ; et encore , le myope y perd , l'aveugle aussi , certes oui !

Frederique a dit…

Merci pour cet impromptu, Zoé !
Y as-tu rencontré Casanova et Fellini, Visconti et Mahler, lu ou relu Giono et son "voyage en Italie"?

Zoë Lucider a dit…

@D.A, permission accordée:-)
@les cafards, bienvenue sous l'arbre et merci de votre commentaire
@Cactus, still stoned and again ?
@Nomade, les photos des peintures ne sont pas de moi, c'est préférable, parce que ça ne donne rien de très fidèle en général.
@Cactus, oui les expos sont assez incompatibles avec la photo.
@Frédérique,lu le dictionnaire amoureux de Sollers, grand habitué de la ville où il passe plusieurs mois à écrire (et à aimer).