Affichage des articles dont le libellé est arbres. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est arbres. Afficher tous les articles

samedi 29 décembre 2018

Florilège d'arbres pour entamer une nouvelle année









Inspiré par les Yachaks (Chamanes), le projet « Frontière de Vie » est la création sur le pourtour du territoire de Sarayaku, 300 kms de long et 135 000 hectares de forêt primaire d’une immense frontière d’arbres à fleurs de couleurs. Un symbole à valeur universelle émergera ainsi lentement de la forêt amazonienne, vivante incarnation du désir universel de paix et de protection de la Terre. Ce sera le message de tout un peuple, élan vital, expression de sa volonté farouche de préserver son mode de vie, mais aussi, de créer avec nous une vaste solidarité planétaire. José Gualinga, Peuple Kichwa de Sarayaku Amazonie équatorienne. (2009)

A ceux qui restitueront sa poésie à la vie quotidienne, rien ne résistera." Raoul Vaneigem

 2019, prenez soin de vous, cultivons la paix

mercredi 7 février 2018

L'arbre, ce géant bienfaisant

Ce titre est emprunté au beau texte de Paul, dans "La feuille charbinoise. Il y  présente  quelques ouvrages consacrés aux arbres. Cela m'a donné envie d'exhumer des photos glanées au fil des années, des saisons, des lieux. J'aime les arbres et je suis souvent tentée de les photographier. Quelques-unes de ces prises, avec leur situation, sauf quand je ne me souviens plus.

Le prunier en fleur. Maison
Vue de la grange sur l'arrière du terrain. Maison

Maison
Un jour sur la route, un petit endroit frais pour piqueniquer


 Trace d'un géant abattu. Arles (13.

Berlin, florilège de lampadaires

At home
En promenade dans le tarn
Dans le jardin d'une amie Saint- Hippolyte-du-Fort (34)

Séville Jardin de l'Alcazar (Espagne)

Dakar. Sénégal

Jardin des Doms.Avignon (84)

Arganier, région d'Essaouira Maroc

En ombre portée sur le mur du cloitre à Lagrasse pendant le Banquet du livre (09)

Le Ginkgo Biloba en automne

Les deux arbres en hiver avant que la tempête ne les sépare

Un géant échoué sur la plage de la Grande Côte (17)


"En argot les hommes appellent les oreilles des feuilles
c’est dire comme ils sentent que les arbres connaissent la musique
mais la langue verte des arbres est un argot bien plus ancien
Qui peut savoir ce qu’ils disent lorsqu’ils parlent des humains"

vendredi 21 août 2015

Hommage de l'arbre à Palabres aux arbres de François Matton

Il faut cliquer sur les images pour mieux les voir mais surtout visiter la forêt d'où viennent ces spécimen. Y'a du beau monde. Il est fou ce Matton, folie douce