lundi 25 février 2019

Des nouvelles de la Maison du Six

Une sélection de quelques illustrations de ce qui se passe à la Maison du Six,  présentées par ordre chronologique.
Le lieu commence à être connu et cherche toujours son public mais les animations qu'on peut découvrir ci-dessous ont été proposées et nous les avons accueillies. Nous cherchons encore notre identité graphique, les affiches manquent d'unité, elles émanent de différents concepteurs, tout cela est encore un peu foutraque.  
 Nous avons enfin un site grâce à l'amitié de Louisa et un facebook que nous alimentons, pas toujours à temps pour que les activités soient bien fréquentées. L'aventure continue grâce à un petit financement du Fonds de développement de la Vie associative. Mais ce n'est pour l'instant qu'en sursis, nous continuons à traquer l'équilibre économique, faute de quoi ce charmant lieu devra fermer 


 Nous avons inauguré une série de soirée lecture avec "Le sel de la vie " de Françoise Héritier, la soirée 2 était consacrée à Oscar Wilde présentée par notre ami anglais, la 3 proposait un échange sur les auteurs qui nous étaient chers, la 4 (voir ci-dessous) nous a invités à réfléchir sur les auteurs "transclasses", la prochaine sera consacrée à Amos Oz qui vient de disparaître.

  
 
 


 Nous lisons, nous chantons, nous jouons, nous débattons. Il y a des ateliers de langue et d'activités physiques variés Le lieu fait le lien.


L’image contient peut-être : texte
Et n'oublions pas Pour vivre heureux, vivons égaux

dimanche 27 janvier 2019

La sorcière re - suscitée

Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traitres n’est pas victime, il est complice ! (George Orwell).

J'ai bien envie de republier ici une chronique du temps où je m'amusais avec ma sorcière bien aimée.
Presque dix ans déjà et encore tellement d'actualité. Une dizaine de chroniques de cet acabit je vous en propose deux

Les recettes de la Sorcière du placard aux balais 19 /03 / 10


3

- Bonsoir, votre Gracieuseté.
- Il est tard. Je m'apprêtais à éteindre le feu sous mon bouillon de onze heures. Que me voulez-vous ?
- Notre planète boursicote. Un nombre invraisemblable d'atomes et d'entités sociales se consacrent exclusivement à cette marotte. Pendant qu'ils pianotent et parlotent, un nombre non moins hallucinant et même extravagant d'atomes et d'entités sociales pataugent et expirent. Selon les experts patentés ou auto-proclamés, ces deux phénomènes seraient corrélatifs. Que faire, o' grande prêtresse ?
- Réduire le nombre de boursicoteurs à un de ces cercles fermés et inoffensifs de joueurs de bridge ou de crapette. Et pour cela limiter la circulation d'argent et augmenter les échanges démonétisés.
- Mais c'est impossible o' ineffable succube !
- Pourtant il semblerait que sans vos petits ruisseaux ils ne pourraient espérer leurs riviéras. Vous êtes nombreux, ils sont une poignée.
- Tout en haut une poignée mais vous ne comptez pas les intermédiaires.
- Eh bien commencez par ceux-là. Raccourcissez, étrécissez, qu'ils n'aient plus d'espaces où poser leurs pompes à phynance.
- C'est très difficile o' subtile pythie.
- Un peu de nerf, c'est ce qui vous manque et un peu d'imagination aussi. Cessez de reproduire les vieilles bévues et de baver sur les mêmes colifichets que vos prédécesseurs.
- Mais comment o' délicate visionnaire ?
- Changez de focus et de focale, retirez vos œillères et détachez votre collerette.
Maintenant, excusez-moi, je dois me livrer à mes ablutions. Pour ce soir, ce sera tout.

Et encore 14/04/10


- Bonsoir o' Lumière des tréfonds
- Vous me dérangez dans mes méditations. Quel en est le motif ?
- C'est que, Subtile Gorgone, la planète menace de s'enflammer au motif que rien ne va plus, que les dés sont pipés, qu'on n'y voit plus très clair, que satire et hagiographie s’entremêlent et s'annulent, exultation et dépression alternent et nous épuisent, inondations succèdent à tremblements de terre, nous ne savons plus où donner de l'urgence, bref nous souhaiterions que votre sagacité nous désigne ne serait-ce qu'un tout petit, minuscule sentier de crête entre tous ces chaos.
- Le chaos est la nature première du monde.
- Sans doute, mais Sublime Protectrice, comment conjurer ces oracles qui nous annoncent une mort par extinction lente et douloureuse ?
- Il se peut qu'elle soit rapide et presque indolore.
- Que nous conseillez-vous pour échapper à un destin si funeste.
- Croyez-vous qu'il m'importe de secourir une engeance coupeuse de tête? Ça non ! Débrouillez vous puisque vous ne savez pas échapper à l'embrouille. Il est bien temps de consulter une fois que vous avez prétendu tout savoir sur tout, tout gouverner sans une once d'humilité, tout posséder sans remise. Allez, ne venez pas pleurnicher au bord des gouffres. Mettez à contribution votre fameuse "raison", peut-être saurez-vous en tirer un brin de bon sens, vertu que vous avez tenu en mépris ces derniers siècles.
Et maintenant, retirez-vous, je retourne à mes occupations.

Illustration Sorcière

Et un petit lien vers un trio de charmantes sorcières